Loading

Le portrait indien by Beendi : Eric Bhat, praticien ayurvédique

Cette semaine, c’est Eric Bhat qui nous propose son portrait indien !

Longtemps journaliste, Eric Bhat s’est passionné pour l’Ayurveda en découvrant l’aspect préventif et entièrement naturel de cette 

Eric-Bhat-4médecine ancestrale. Dès lors, il n’a eu de cesse de s’y consacrer professionnellement, une bonne formation de thérapeute en Inde à la clef (il est diplômé du centre Kaivalyadhama de Lonavla). Il écrit par ailleurs, pour le magazine Les Nouvelles de l’Inde (édité par l’Ambassade de l’Inde) et anime une émission de radio consacrée à l’Ayurveda sur Internet. 

Si tu étais une ville indienne ?

Pune (prononcer Pouné en Français) !  Mon grand-père paternel  était indien,  originaire de cette ville du Maharashtra, au sud de Mumbai.  A une altitude de 600 mètres, le climat est délicieux. Pune est une grande ville culturelle et universitaire, avec un centre traditionnel qui grouille d’activités, et de grandes ouvertures vertes,  de l’eau, des lacs, deux rivières (la Mula  et la Mutha). J’y compte des amis proches, de la famille ; de bonnes vibrations ayurvédiques l’habitent ; je m’y sens chez moi.

 

Si tu étais un monument indien ?

Ce n’est pas un grand monument, mais un petit temple hindou, animé par ma famille depuis de nombreuses générations, dans le centre de Pune. C’est un endroit traditionnel, dédié à Ganapati. Toute la ville y défile continuellement.

 

Si tu étais une divinité hindoue ?

Là tu me donnes du mal. Dans l’école où j’ai appris l’Ayurveda, à Lonavala (Maharashtra), il y avait un Temple, dédié à Hanuman, le dieu de la médecine. D’un autre côté, Dhanvantari est le dieu de l’Ayurveda. Mon père, récemment disparu, était prénommé Hari, qui est l’autre nom de Vishnou, protecteur de l’Univers. En hommage à mon père je choisis Vishnou.

 

Si tu étais un conte ?

Je ne choisirai pas un conte, mais un chapitre du Ramayana. Je suis fasciné par le courage d’Hanuman, général de l’armée des Singes. Pour sauver Rama, Hanuman bondit prodigieusement jusque dans l’Himalaya à la recherche d’une plante salvatrice. Il ne la trouve pas, et dans l’urgence, revient avec toute la montagne dans ses bras pour apporter autant de plantes médicinales que possible. Ensuite il s’envole sauver Sita, l’épouse de Rama, prisonnière des ogres au Sri-Lanka. Voilà comment il est devenu le dieu de la force et de la médecine. Le croiriez-vous ? Mon oncle est prénommé Ram, ma tante s’appelle Sita ; ça crée des liens, une telle famille !

 

Si tu étais un plat ou une boisson ?

L’aliment le plus présent dans la nourriture ayurvédique est le riz. Encore un clin d’œil narcissique : bhat, en sanskrit, signifie riz ! C’est écrit en toutes lettres dans le Guide du Routard.

 

Si tu étais une épice ?

Par goût, la cannelle, excellente dans la compote de pommes et protectrice des sinus. Si le gingembre peut être considéré comme une épice, je le cite aussi, car il est une bénédiction pour tout l’organisme, notamment les voies digestives.

 

Si tu étais un parfum ?

Je ne me parfume pas. J’ai beaucoup d’affection spirituelle pour l’encens  et d’affection olfactive pour le jasmin. L’after-shave que j’ai choisi pour calmer le feu du rasoir est… l’huile de sésame « craqué », c’est-à-dire qui a été auparavant chauffée à 105° : plus pure que pure !

 

Si tu étais un instrument de musique ?

La cithare accompagne souvent mes soins ayurvédiques.

 

Si tu étais une chanson ?

Je suis très ému lorsque j’entends la prière à Dhanvantari, chantée tous les matins dans mon école ayurvédique, conjointement par l’équipe soignante et par les premiers patients de la journée. C’est un moment très fort, qui montre la valeur spirituelle de l’Ayurveda.

 

Si tu étais un proverbe ?

Je crois être un tantinet monomaniaque dès qu’il s’agit d’Ayurveda ;  je vais citer l’un de ses principes de base : Un petit déjeuner de prince, un déjeuner de roi, un diner de pauvre. Ce qui veut dire qu’il faut bien se nourrir dans la journée, le plus possible quand le feu digestif est à son apogée, et se nourrir très légèrement le soir, sans viande ni fromage, pour ne pas altérer le sommeil. Si vous mastiquez consciencieusement vos mets, loin de toute TV allumée, votre santé sera de fer, et vous éviterez par exemple les excès de stress ou les kilos superflus.

 

Si tu étais un personnage célèbre ?

Paradoxalement,  l’auteur le plus lu en Ayurveda… n’est pas indien mais américain. Il a écrit une « bible ». C’est le Dr David Frawley et je l’ai lu d’entrée : Laurence Caussade-Maupied, la praticienne ayurvédique qui m’a guidé quand je tâtonnais, m’a donné un précieux conseil : « Lis un livre, La Santé par l’Ayurveda, et apprends-le par cœur ! » Je tâtonnerai encore longtemps – l’Ayurveda a 4000 ans d’âge, comment voulez-vous résumer ces millénaires de santé ? Depuis le conseil de Laurence, je lis Frawley quotidiennement avec passion.

 

Si tu étais un animal ?

Le singe. Habile, facétieux, espiègle. Je suis singe en calendrier chinois, ami des singes, admirateur d’Hanuman. Le singe est sacré en Inde. J’ai toujours aimé les singes et les singeries. J’adore les bananes. J’ai certainement  été singe dans une autre vie.

 

Si tu étais une plante ?

Le fruit que je préfère en Inde est la Custard Apple (pomme cannelle), pulpeuse, sucrée, anti-cancéreuse, anti-oxydante. Un régal.

 

Si tu étais une saison ?

Incontestablement l’automne, communément appelé l’été indien. Un nouveau départ tous les ans, les compteurs sont remis à zéro. C’est un réflexe de cancre !

 

Ta prochaine envie indienne ?

Kanyakumari, la rencontre des trois mers, tout en bas de l’Inde. J’en rêve depuis des années. J’y serai en Août.

 

Au final, pour toi, l’Inde c’est quoi ?

Mes racines, ma passion pour l’Ayurveda, le miel qui coule dans mes veines dès que l’avion se pose. Je déteste la climatisation : je porte carrément une polaire dans les trains climatisés, ou alors je voyage en 3e classe surchauffée, comme tout le monde. On est un peu entassés, mais… y’a pas de clim ! Je me sens bien en Inde.

 

Pour en savoir plus sur Eric Bhat : rendez-vous ici !

Et pour en savoir plus sur l’Ayurveda : c’est là !

http://ayurvedaparisfr.fr

One comment

Leave a Reply