Contact  |  RSS  |  Facebook  |  English

Une détox sans intox avec l’Ayurveda : 10 conseils pour bien commencer l’année !

L’heure est venue de se pencher sur une bonne désintoxication post hivernale. Si vous avez forcé sur les réveillons, les galettes des rois ou sur toutes sortes de délices bien gras, quelques principes de vie ayurvédique vous serviront de cure de jouvence. La chasse aux toxines est ouverte. Accessoirement, les kilos superflus ne manqueront pas de fondre… comme neige au soleil !

Le plombier sort de chez moi, car mon évier était bouché. Le brave homme m’a expliqué que les corps gras stagnent dans les tuyauteries, et de nombreux déchets viennent s’amalgamer, au point de former des bouchons bien denses. J’ai fait un rapprochement instantané avec mes préoccupations quotidiennes : le corps humain, c’est exactement la même chose ! Voici comment l’Ayurveda prend soin de toutes vos artères !

Deux fois par an en moyenne, à la fin de l’hiver et de l’automne, lors des changements de saison, consacrez une quinzaine de jours à une remise à neuf de votre organisme !

IMG_5069                                                                                                                                             Crédit photo : Beena Paradin

1 – Le citron chouchou

Estomac et foie en raffolent. Non seulement il est, de tous les agrumes, le plus riche en vitamine C (52 mg de vit C pour 100 g de fruit), non seulement il est le seul agrume non-acide dans le système digestif, mais il est magistral en terme de détoxification. Songez qu’il purifie l’estomac, le foie et les reins, ce qui n’est pas rien : l’organisme s’en trouve tout ragaillardi. Dans le verre d’eau chaude que vous buvez certainement à jeun tous les matins (1/2 verre d’eau température ambiante + ½ verre d’eau bouillante), ajoutez un trait de jus de citron. Puis pendant quelques jours, buvez au moins 1 litre d’eau citronnée par jour. Les graisses inutiles seront dissoutes, et vos organes digestifs et urinaires s’en trouveront dynamisés.

2 – La grenade en balade

On a tout intérêt à découvrir ce fruit exotique, à consommer de préférence en jus car ses pouvoirs antioxydants sont multipliés. La grenade nettoie les artères, fortifie le cœur, réduit le mauvais cholestérol, et prévient les cancers du sein et de la prostate. Elle est surtout formidable pour purifier le côlon, ce qui s’intègre parfaitement dans un programme détox : son action anti-bactérienne et anti-inflammatoire y font des merveilles.

3 – Le curcuma contre ama

Cette racine est un miracle de la nature. On la consommera râpée, ou réduite en poudre le plus souvent. Le curcuma est une star de l’Ayurveda, car elle réduit les couches de déchets non assimilés et non évacués que l’on nomme ama (ou aam). Le curcuma purifie le sang, élimine les toxines du foie et de tout le système digestif. D’une façon générale, cette racine lutte contre  les maladies inflammatoires et améliore le fonctionnement du système immunitaire. Sa coloration orange est très forte et son goût assez amer. Mais une cuiller à café par jour pendant deux semaines ne peut avoir que des effets positifs.

4 – Les raisons du raisin noir

Le Dr Bhutada, mon maître ès-ayurveda en Inde, recommande à tous ses patients de consommer des raisins noirs. Le raisin s’épanouit en automne, et se consomme en fruits secs dans la déxox de fin d’hiver. Le mieux est alors de les rincer dans l’eau claire, et de les laisser tremper toute une nuit, pour les dévorer au petit déjeuner. Deux semaines de raisins secs  fortifieront votre énergie, et doperont votre organisme anémié par le manque de lumière dû à l’hiver. Ce régal (il ne faut pas s’en priver) prévient les AVC et la plupart des maladies cardiaques. Excellent pour la bonne humeur et l’entrain. N’en fait-on pas du vin, des huiles essentielles et même de l’huile de pépins de raisin ?

5 – Le radis noir n’est pas radin

Selon le maître français de kalaripayatt Jérôme Froment, le radis noir est de loin ce qui se fait de mieux pour détoxifier le foie. Râpé ou coupé en rondelles, agrémenté d’un filet d’huile d’olives, c’est un apéritif parfait ou une entrée originale, peu calorique, et ça vous draine le foie d’une façon magnifique. Vous sortirez de chaque repas léger en vous sentant léger comme une plume. Sauf allergie évidemment, comme tous les produits qui précèdent.

6 – Jeune ancestral

Pendant cette période détox, sauf contre-indication médicinale, vous pouvez consacrer une journée par semaine à observer un jeune, qui sera ressenti par chacune de vos cellules comme des grandes vacances. Mais cette journée de privations ne doit pas être une punition. Ce jeune ancestral, mode ayurvédique, n’a rien de draconien. Vous avez droit à des soupes de légumes, à des jus de fruits non glacés, et à un verre  d’eau chaude (citronnée) par heure. Votre organisme  profitera de l’aubaine pour se débarrasser de ses toxines.

7 – Une journée végétarienne

Un jour par semaine – mais pas le même jour que le jeune, il faut varier les plaisirs – devenez végétarien ! Riz, légumes, salades et fruits composeront vos menus. Je vous assure qu’après un daal aux lentilles (Beendhi en propose de fameux) et une bonne assiette de riz, vous serez proche de la satiété. Ni viandes, ni poissons ce jour-là, mais un laitage est autorisé. Les adeptes de l’Ayurveda en Inde sont strictement végétariens et s’en trouvent bien.

9  – Petit déjeuner de prince, déjeûner de roi, dîner de pauvre

Ce principe ayurvédique, appliqué avec régularité, est le pilier de la santé. En clair, et en traquant les graisses inutiles, vous pouvez consommer presque tout le matin ; y aller encore plus franchement à midi, car l’organisme est à son summum d’activités et nécessite plus de calories. Le dîner de pauvres, sans viande ni poisson ni laitages (pour faciliter la digestion), sera composé de soupes, de légumes cuits (légumes verts, artichauts et fenouil), riz ou pâtes. Mâchez bien votre nourriture, loin de tout écran !  Détox garantie !

9 – Une âme de yogi

Faites de l’exercice physique, le printemps s’y prête. Marchez dix minutes après chaque repas, en respirant en conscience. Pensez également à pratiquer quotidiennement dix minutes de yoga. Ce n’est pas de la gymnastique, encore moins de l’aérobic, mais une sorte de méditation, chacun avec sa force, sans le moindre esprit de compétition, de lutte ou de combat. Quelques asanas bien choisis feront travailler chacun de vos muscles. La transpiration prend toute sa part dans la chasse aux toxines.

10 – Panchakarma : la Rolls

En langage sanskrit, Pancha veut dire cinq et Karma signifie traitements. Le Dr Bhutada est un spécialiste de ce système ancestral de purification. Un rituel. Au menu : purification de la sphère ORL ; massages du corps ; purification du système digestif rincé à l’huile de sésame ; shirodhara (filet d’huile tiède sur le front et le cuir chevelu, destress absolu) ; bains de pieds dans l’eau chaude. Les indiens en sont de farouches adeptes.  Il s’agit – autorisez-moi cette comparaison – de la Rolls Royce de la désintoxication. Sauf si l’Inde vous fascine, point n’est besoin de traverser les océans. Plusieurs praticiens pratiquent le Panchakarma en France.

 

Eric Bhat – Thérapeute ayurvédique

Pour lui prendre contact avec Eric Bhat : eric.bhat@free.fr

Son site web : http://ayurvedaparisfr.fr