Contact  |  RSS  |  Facebook  |  English

Contes aux parfums d’une Inde sacrée

Contes aux parfums d’une Inde sacrée est un recueil écrit par Laurent Adiceam Dixit. Publié en 2013 aux éditions Feuillage, ce livre rassemble une flopée d’histoires inspirées de la mythologie indienne et des civilisations antiques. Enrichi de magnifiques illustrations réalisées par Sabrina Hamiche, le livre de L. Adiceam Dixit vous transportera dans un monde extraordinairement spirituel. Magique on vous dit !

contesauxparfumsd'uneindesacrée

Lorsque Laurent allume son bâtonnet d’encens…

C’est l’histoire d’un petit garçon de huit ans qui accompagne son père, marchand d’encens… « Sharuk, prince d’encens » est le premier conte que Laurent Adiceam Dixit, chargé de production, rédacteur pour la télévision et scénariste a écrit en une traite, sur un coup d’inspiration chargé de mystique. Intrigué par la piété de son père, le petit Sharuk a lui même soif de spiritualité et celui qui ne croyait pas, finira pas avoir foi aux miracles. Dans « les petits samossas de Jaya », la générosité d’une marchande de beignets envers les plus deshérités est récompensée. Dans « le sari de Rani », une petite princesse s’amuse à partager son sari de six mètres de long avec des petites filles pauvres. Dans « Le kulfi de Thmabiran », on ira avec surprise, à la rencontre d’une vache qui rit ! Vous l’aurez compris, dans les « contes parfums d’une Inde sacrée » paru l’automne dernier aux éditions Feuillage, il est question de spiritualité, de générosité, de sensibilité et d’humour. Les contes de Laurent Adiceam Dixit ont quelque chose de rafraîchissant. Ils permettent de re-découvrir le merveilleux à travers le quotidien, même s’il peut paraître quelquefois gris, terne et obscur. Un peu comme font les enfants qui ont cette capacité à puiser de la joie, de l’espoir et du rêve dans n’importe quelle situation. D’ailleurs, dans ce livre finement illustré par Sabrina Hamiche, ces derniers sont légion. En leur compagnie, on prend plaisir à retrouver une certaine forme d’innocence et d’espérer un monde meilleur et plus juste. On a à nouveau 6 ans. On se redécouvre un esprit chevaleresque et l’âme d’une princesse. Plus qu’un livre de contes, c’est un ouvrage salutaire qu’il est indispensable d’avoir dans sa bibliothèque pour lutter contre « les coups de blues » , les vagues à l’âme et retrouver cette innocence enfouie sous des tonnes de couvertures.

Chronique écrite par  l’auteure Nourjehan Viney 

Et pour en savoir plus sur l’auteur, rendez-vous ici !