Contact  |  RSS  |  Facebook  |  English

Clin d’oeil Bollywood : « Barfi », ou la recette du bonheur

Oyez Oyez amis lecteurs,

Après une présentation qui, je l’espère, a éveillé votre curiosité envers les films indiens, me voilà de retour pour continuer mon « combat » en faveur d’un nouveau regard sur ce cinéma.

Cette fois-ci, je vous propose de découvrir un film qui illustre bien mon message : les films indiens évoluent vers un genre nouveau, plus diversifié. Et celui-ci, je vous l’assure, vaut bien le détour !

« Barfi », ce nom vous évoque certainement un délicieusement célèbre bonbon indien, et pourtant, pardonnez-moi, mais ceci n’est pas un article de recette. « Barfi », c’est aussi le nom d’un film, non moins délicieux, je vous le garantis. Véritable « feel-good movie », « Barfi » est une gourmandise, une douceur qui fond lentement sur votre cœur et le ravit.

 Barfi_Affiche Film

Est-ce que je vous ai ouvert l’appétit ? Alors c’est parti pour les choses sérieuses !

Réalisé en 2012 par Anurag Basu (« Murder », « Life in a…Metro »,…), ce film met en scène trois jeunes et talentueux acteurs : Ranbir Kapoor, Priyanka Chopra et Ileana D’Cruz.

L’histoire est celle de Murphy (Ranbir), un jeune homme sourd et muet vivant à Darjeeling, dans les années 70. Surnommé Barfi, cet éternel optimiste est célèbre pour les farces qu’il fait quotidiennement à son entourage. L’arrivée de la belle Shruti vient chambouler la vie de Barfi, qui tombe éperdument amoureux, mais se voit forcé de renoncer à cette union dès le début condamnée.

Alors qu’il fait le deuil de cet amour mort-né, Jhilmil, son amie d’enfance, revient à Darjeeling. Par la force des événements, Barfi et la jeune autiste deviennent finalement inséparables. Mais alors que la vie semble être redevenue paisible, leur chemin croise à nouveau celui de Shruti, qui bouleverse l’équilibre des liens établis. Barfi se retrouve pris entre deux relations intenses et tourmentées, qui l’amèneront à redéfinir le sens du mot « amour ».

Barfi-Still-2 

Dans un décors plutôt sombre entre Darjeeling et Calcutta, le film est illuminé par la gaieté de ses personnages, et par de superbes mélodies, qui pourraient bien vous évoquer celles d’une certaine « Amélie Poulain ». On retrouve dans les gestes burlesques de Barfi un amusant mélange de Charlie Chaplin et de Raj Kapoor (grand-père de Ranbir).

Ranbir Kapoor mène son rôle à la perfection, avec un talent décidément héréditaire dans la dynastie Kapoor ! Priyanka Chopra est quant à elle méconnaissable dans son rôle : l’actrice a accepté d’oublier l’image glamour qui la caractérise, pour interpréter sans artifices, et avec brio, Jhilmil, une jeune femme autiste extrêmement attachante. Enfin, pour son premier rôle dans un film hindi, l’actrice du sud Ileana D’Cruz ravit nos yeux de sa beauté, et s’impose dans le film malgré la présence de deux autres personnages forts.

Acclamé par le public et la critique, « Barfi » a reçu de nombreuses récompenses en Inde. Au 58ème Filmfare Awards (Césars indien), le film a été nominé dans treize catégories, et a reçu sept prix, dont celui du meilleur film, celui du meilleur acteur pour Ranbir Kapoor, et celui de la meilleure bande son. Récemment, « Barfi » a même été sélectionné pour les Oscars 2013, preuve que son charme a opéré au-delà des frontières de l’Inde.

Barfi Movie Wallpapers and Review

Voilà les amis, j’espère vous avoir mis l’eau à la bouche, et si je vous ai convaincus, foncez voir le film et partagez vos impressions !

Mon prochain article concernera un hommage au 100ème anniversaire du cinéma indien…mais je ne vous en dis pas plus, rendez-vous dans un mois!

Découvrez le portrait de l’auteure passionnée de Bollywood : Claire Chaigneau.